pb tp
Accès Privé

Le Jazz Club de Montpellier

Saison 2018


Le "JCM All-Stars" au
Montpellier Jazz Club Festival du 07/07/17

--- INFO du JCM ---

Pb Photo
Vendredi 2 Février 2018

"Jean-Michel Cabrol Jazz 4tet"


Page Jazz Club de Montpellier


L'édito d'Arthur FELL


Photos de la soirée du 12 Janvier 2018
prises par Guillaume Cordel


Le "All Stars du Jazz Club de Montpellier"
interprète "Big Bertha"
filmé par le Jazz Corner Café de Sommières
Le 24 novembre 2017



Et ailleurs

Samedi 10 Février2018 à 21h
à Saint Jean de Védas
Mickael Sourd Quartet






Nous sommes le 22/01/2018
Depuis le 13/02/2014, vous êtes le
compteur pour blog ième visiteur sur ce site.
_________________

Le Jazz Club de Montpellier est une association loi 1901,
créé en 1996 par des musiciens de jazz de la région de Montpellier.

Sa vocation est de promouvoir, de faire connaître et
de faire apprécier le jazz dans toute sa diversité.

Le JCM est hébergé
à la Maison Pour Tous Albert CAMUS
avec le soutien de la ville de Montpellier.

L'édito
d'Arthur FELL

Le jazz et le film
"A Bout de Souffle"
de Jean-Luc Godard.

    "A Bout de Souffle" est un film classique de la "Nouvelle Vague" du cinéma parmi les quinze meilleurs films de l'histoire du cinéma selon "The British Film Institute".
    Jean-Paul Belmondo, Roger Hanin et les cinéastes Jean-Pierre Melville, Philippe de Broca, et Jean-Luc Godard ont joué dans ce film, ce qui lui donne un intérêt particulier.
    Mais, c'est la scène dans laquelle Jean Seberg rencontre Jean-Paul Belmondo en vendant le journal "Herald-Tribune" sur les Champs Elysées, qui est devenue une image mythique du cinéma.
     Néanmoins, l'élément qui a donné une cohérence au film et a joué un rôle clé dans son succès, est sa musique signée par le pianiste de jazz Martial Solal.
    L'histoire de la création de cette bande sonore jazzistique est singulière. Un jour Martial Solal reçoit un coup de fil: "Bonjour, je m'appelle Jean-Luc Godard. Jean-Pierre Melville m'a parlé de vous. Je viens de réaliser un film 'A Bout de Souffle'. Accepteriez-vous d'en écrire la musique?"
    Solal n'avait fait que quelques brèves minutes de musique pour un film de Jean-Pierre Melville. C'était sa seule expérience dans le cinéma. Il connaissait à peine Melville quant à Godard pas du tout. Ni Godard ni Solal n'avait fait un vrai film à ce jour.
     Cependant, Solal accepte la proposition et visionne le film. Solal s'attendait à une séance de travail avec Godard pour dialoguer et cerner l'esprit de la musique voulue. Mais, Godard n'a presque rien dit sauf : "Vous pourriez peut-être écrire une partition pour un banjo soliste…" Solal n'était pas sûr si ce propos était sérieux ou de l'humour!
    En dépit de ces maigres indications, Solal s'est mis au travail. Il a créé une phrase de cinq notes jazzistiques pour traduire l'idée de la fatalité; une musique pour Jean Seberg sur les Champs-Elysées; un solo de trompette pour la fuite; des solos de sax alto et vibraphone pour le côté tragique; et un solo piano pour le thème d'amour et pour le meurtre de Belmondo.
    Pour enregistrer la bande sonore Solal engagea des jazzmen de premier plan: Roger Guérin, trompette; Pierre Gossez, Sax Alto; Michel Hausser, vibraphone; Paul Rovère, basse; et Daniel Humair, batterie avec lui-même au piano. La déclinaison des cinq notes colle à Belmondo comme un badge et les improvisations des jazzmen ont beaucoup contribué à l'ambiance du film.
    La musique de jazz est réussie, ceci a sans doute sauvé le film puisqu'avant la création de la musique, le film brut avait la réputation d'être le pire film de l'année. Martial Solal, avec modestie, dit que la bande sonore n'a pas une grande dimension musicale. Il pense que sans être associé à ce film iconique "on jugerait la musique sans intérêt particulier".
    Pour la petite histoire, après le succès de "A Bout de Souffle" Martial Solal a reçu des offres pour travailler dans le cinéma avec Edouard Molinaro, Jean Becker, Marcel Carné et Henri Verneuil. Mais après 6 ans, tout est brusquement retombé. Les metteurs en scène ont cessé de l'appeler. Il avait l'impression de chuter d'une falaise.
     C'était en 1965 quand d'autres types de musique apparaissaient avec l'arrivée du pop et du rock. Le mouvement Nouvelle Vague et le jazz au cinéma sont à ce moment passés au second plan.

               Arthur FELL
  Animateur de l'émission "Swing Doctors"
  88 FM Radio Aviva   à 10h Mardi et Dimanche,
  et à 14h Vendredi avec podcasts disponibles
  sur Radio-Aviva.com
---------------------
Quelques extraits audio du film

New York Herald Tribune

L'amour, la mort




En résumé

  1. Les concerts auront lieu une fois par mois, les premiers vendredis (sauf si fériés).
  2. Ils se tiendront "intra-muros" à la Maison des Rapatriés, place du Cardinal Verdier à Montpellier.
    Tel : 04 67 27 33 41 (voir Plan ou Google Maps )
  3. Ouverture des portes à 19h15
    Avant concert avec le "JCM All Stars" à 20h
    Puis le concert programmé à 21h.
  4. Une restauration ( voir tarif ) est proposée pendant la soirée.
  5. Tarif Entrée : 6€
    avec la carte d'adhérent du Jazz Club 2€ obligatoire
    ou la carte d'adhérent d'une maison pour tous
    et gratuit aux moins de 18 ans


Les musiciens du "All-Stars"
Le Président :
ÉTIENNE Claude : Sax, Flute, Vocal
AZÉMA Jeannot : Batterie
GOMEZ Kasia : Vocal
JOULLIÉ André : Sax Bar.
LEGRIS Michel : Piano
MARTIMORT Jean-Jacques : Sax Sop., Cl
NADAI Jean-Pierre : Sax Tenor, Cl
SANCHEZ Béatrice : Contrebasse
et leurs invités...... etc




Information
Si vous ne recevez pas de courriel du JCM,
n'hésitez pas à envoyer un Email à
pb gif jazzclubdemontpellier@gmail.com
et vous serez alors régulièrement informé.

Pour tous commentaires sur la/les soirée/s,
n'hésitez pas à nous en faire part à
l'adresse Email du site.